PHOTO DE MOI JUIN 2022.jpg

Nadège Fontaine

Je m’appelle Nadège Fontaine, j’ai 43 ans, 4 enfants et depuis 20 ans, je suis passionnée par la nutrition et la psycho-nutrition.

Nutritionniste (MCO) agréée ASCA - thérapeute et formatrice de spécialistes dans ce domaine depuis 2017, j’accompagne depuis 10 ans toutes les pathologies physiques et nerveuses.
 

Mon expertise se base sur les dernières connaissances en médecine nutritionnelle via des analyses spécifiques.

Mon expertise se base sur les anciennes sagesses des approches orientales, tout en intégrant les dernières découvertes et les résultats des recherches les plus récentes dans le domaine de la nutrition.

Formée et diplômée en micronutrition, j'étudie l'impact des carences et surcharges sur les différentes pathologies psychiques et physiques et j'identifie les intolérances alimentaires et non alimentaires qui favorisent l'inflammation dans l'organisme.

Je  propose ainsi une stratégie nutritionnelle sur-mesure afin de stimuler les forces d'auto-guérison du corps.

Ma vision de la santé est holistique. Chaque personne bénéficie d’une approche unique où l’écoute thérapeutique permet de mieux comprendre les causes profondes qui ont conduisent le corps à la maladie.

Paysage de montagne

Version longue :

Mon histoire avec la nutrition a commencé vers l'âge de 20 ans. Dix ans d'anorexie et de boulimie m'ont d'abord amené à chercher la guérison dans l'assiette... 
J'ai ainsi appris que l'alimentation était à la base de la santé physique et psychique. Seulement, ces troubles du comportement alimentaire ne trouvaient pas leur seule origine dans mon ignorance face à la diététique... mais ailleurs, dans une partie de moi, longtemps inexplorée et refoulée.

"J'ai retrouvé la paix dans mon corps quand j'ai retrouvé la paix dans mon cœur." 

J'ai compris que les troubles du comportement alimentaire n'étaient que la pointe de "l'iceberg"... La dépendance à la nourriture, la compensation ou la privation extrême était ma propre réponse à des blessures profondes.

 

La "mal a dit" (maladie) et surtout l'envie absolue de m'en délivrer, m'a amené à comprendre que ma vie n'était pas sous mon contrôle et que mon mental, aussi fort soit-il, ne serait pas mon sauveur.

J'ai alors découvert ce qu'on appelle "le développement personnel" un domaine jusque là inconnu de mon éducation, et qui s'est révélé être la piste vers une compréhension plus profonde de moi-même pour me délivrer.

La solution n'était donc pas dans l'assiette, ni à l'extérieur! Je ne pouvais pas non plus remplacer cette dépendance par une autre et me fuir éternellement. Mon corps était devenu un tissu de souffrance, marqué par la maltraitance psychologique et physique avec la nourriture qui m'engraissait ou m'amaigrissait brutalement.

 

J'ai réalisé que pour m'auto-guérir, le chemin était d'apprendre à m'aimer, ce qui me poussait à me choisir chaque jour, et ainsi trouver la force et la patience de me connaître, afin de me libérer pas à pas de mes maux.

Quand j'ai compris que la maladie était un message de ma Conscience, j'ai alors commencé à écouter ces maux (mes mots). 
Mes maux m'ont appris que je ne savais pas qui j'étais, que j'étais perdue et que ce déséquilibre dans la façon de me nourrir était la conséquence d'une tristesse immense enfouie en moi et l'inexistence de repères porteurs d'un bonheur et d'une sérénité intérieure tant recherchée...
Mon mal-être était le reflet d'un monde intérieur meurtri par des histoires passées que je n'arrivais à digérer.

Enfermée dans mes souffrances, seul mon visage parvenait à se cacher derrière un masque du "bien plaire". Mon corps, lui, ne pouvait me mentir et en toute intégrité, le poids de mes souffrances fut très vite visible via mon enveloppe physique.

 

Alors, je me suis d'abord faite le voeu de cesser de mentir et de me mentir... Oh là là, comme c'était confrontant ! De ceci a découlé de nombreux changements dans ma vie.

 

A travers des livres puis des ateliers, des séminaires et des partages, mon corps s'est allégé pas à pas du poids de mes blessures. 
J'ai appris que la santé et le "Mieux-Être" passaient inévitablement par la bienveillance envers Soi... "Mais comment faire?", me disais-je souvent. Je sentais que ce mot "bienveillance", mettait en lumière d'autres concepts comme l'Amour, la patience, l'attention, l'écoute de Soi... quelques ingrédients indispensables pour devenir une meilleure version de soi-même et cela demandait à s'incarner en moi. 

 

La vie ne se résumait donc pas à obtenir un poste de travail gratifiant, un mari aimant, des enfants à élever, une grande maison et une belle voiture! Atterrissage douloureux!
Mes doux leurres (douleurs) étaient ainsi une manifestation de ma Vérité, trop souvent camouflée par un tableau d'illusions.
Sur le chemin de la guérison, je retrouve ainsi la vue. Mes idéaux tombent et place à l'acceptation de ma réalité, que je souhaite rendre plus douce. Cela passe par l'action, car je comprends que je suis créatrice de mon présent et de mon futur.

 

Je comprends que je ne suis pas victime de ma vie. Je comprends que peu importe ce qu'il m'est arrivé dans ma vie; peu importe la hauteur et l'intensité de ce que je considère être des traumatismes... Ce qui est essentiel, est ce que j'en fais.

 

Quel pouvoir, est-ce que je donne à mon passé, à mes pensées, à mes croyances, à mon environnement?
De nouveaux choix de vie se sont imposés à moi, face à cet objectif de me sentir de mieux en mieux ! 
J'ai ainsi bouleversé des codes culturels et affronté le jugement des "bien-pensants"... ne pouvant plus faire autrement et faire semblant d'exister. Vous vous demandez maintenant ce qui m'a poussé à devenir nutritionniste holistique?

 

D'abord, lorsque je souffrais des troubles du comportement alimentaire, je me disais toujours que si un jour je m'en sortais, j'aimerai aider les personnes vivant les mêmes troubles à s'en libérer aussi. La raison était que sur ce chemin de guérison, il m'a été difficile de trouver des spécialistes qui me comprennent vraiment et qui me proposent une prise en charge globale, c'est à dire, pas seulement sur le plan diététique mais aussi psycho-émotionnel, voir existentiel.

 

"La vie me fait vivre les expériences dont j'ai besoin pour me rencontrer, me guérir, m'épanouir et transmettre."
L'élément déclencheur a été ma fille aînée. En 2007, elle déclara un diabète de type 1, deux semaines avant de mettre au monde mon dernier enfant. Ce fut d'abord un choc sans précédent. La gestion de cette maladie s'avérait être une montagne et je suis passée par toutes les phases, à commencer par la culpabilité, jusqu'à l'acceptation "forcée" dans un premier temps, de cette maladie sournoise qui s'emparait d'elle pour toujours, dixit la médecine traditionnelle. 
J'aurai tellement aimé prendre sa place... mais c'était impossible. 

Etrangement, deux mois avant la déclaration de son diabète, j'avais loué un livre à la bibliothèque qui s'intitulait : "Le sucre où la vie".

 

J'ai compris que le hasard n'existait pas.

En mode guerrière, je me suis alors mise à chercher toutes les causes de cette maladie pour voir si une guérison était possible. Il m'était insupportable d'entendre qu'elle la subirait à vie. Complication propre au diabète, un an plus tard, vinrent déjà des douleurs articulaires chroniques. 
La médecine,  en pleine incompréhension supposait qu'elle souffrait probablement d'une nouvelle maladie auto-immune, qui, cette fois s'attaquait aux articulations. Aucun traitement possible, à part des anti-inflammatoires...peut-être à vie! Ces derniers lui causaient des douleurs gastriques insupportables et ne soignaient en rien ces douleurs qui l'empêchaient de marcher. 
Le déclic s'est fait à ce moment là. J'ai déchiré la prescription d'anti-inflammatoires, faite pour 6 mois et quelque chose en moi me disait de choisir rapidement une voie dans le monde de la santé naturelle pour pouvoir l'aider. 
Lorsque j'ai eu cette prise de conscience, je tenais un livre du docteur Kousmine (médecin-nutritionniste) dans mes mains et ainsi la réponse se trouvait devant mes yeux.

Il me fallait alors trouver une école qui réponde à ma personnalité, à mon parcours, une école où l'Être humain était étudié dans son ensemble (Corps physique / Corps psychique / Corps spirituel).
C'est alors que j'ai trouvé l'école de nutrition holistique à Genève. J'ai su dès les premiers jours, que le métier de nutritionniste holistique était le prolongement de moi-même. 
Au delà de mes attentes, j'ai pu rapidement trouver les solutions naturelles via la micronutrition, pour que ma fille aînée se libère des douleurs articulaires. Je n'avais pas la solution pour la guérir de son diabète à cause du caractère auto-immun de la maladie, mais éviter les complications et optimiser son bien-être était déjà une grande victoire! Presque un miracle! 
Mes trois autres enfants souvent malades l'hiver, ont aussi retrouvé une santé et une énergie incroyable avec une réforme alimentaire qui s'est mise en place progressivement.  

J'ai donc entrepris mes formations dans la nutrition dès 2009. Convaincue du bien fondé de l'approche holistique, je l'ai conservé et approfondie, sans négliger l'aspect biologique fondamental au traitement des pathologies.

J'ai beaucoup appris, seulement je fais souvent comme si que je ne savais rien, pour me brancher sans parasitages, sur le coeur et l'histoire de chaque individu que je rencontre et leur offrir un accompagnement personnalisé.

"La vie me donne l'occasion d'être en formation continue!"

 
Livres

Curriculum

  • Diplômée en micronutrition à Lausanne.
     
  • Nutritionniste holistique, formée à l'école de nutrition holistique de Genève ( Daniel & Dominique Dulac) - 2009 à 2012.

  • Thérapeute Fleurs de Bach, formée à l' école Fleurs de Bach à Lausanne (E. Airivier ) - 2010 à 2011.

 

  • Conférencière santé - depuis 2013 : ateliers et conférences en solo ou en duo avec différents partenaires passionnés du Bien-Être ( ex :  Benjamin  Ries ( www-raw-lab.ch).

 

  • Formatrice d'adultes au club emploi St Maurice - 2014. Animation d'ateliers et coachings individuels pour optimiser ses chances de trouver un emploi.

 

  • Formatrice pour spécialistes en nutrition, instructeurs fitness et Personal Trainer : Centre de formation Thérafit à Chatel-St-Denis (depuis 2017), à l'école club Migros de Martigny (2017-2018). J'enseigne également la nutrition dans des écoles de naturopathie : Agapé Sierre/Crissier et CVMA ( Collège Valaisan de Médecine Alternative à Martigny) et au Human Health Center de Monthey (depuis 2019).

 

  • Enseignante au club Indépendant à Sion ( Janv 2014 - Déc 2019): Intitulé de mon cours : "Techniques de vente" ( accompagnement de groupes de futurs entrepreneurs : 15 - 20 personnes).
     
  • Chroniqueuse à Radio Chablais : Rubrique Nutrition dans l'émission "Tout s'explique" (2016 - 2019).
 
Architectural Structure

Champs de compétences

  • Anatomie - physiologie - pathologie.

  • Lois de l'énergie vitale et hygiène de vie.

  • Diabète type 1 et type 2.

  • Macronutrition : l'équilibre des protéines, lipides et glucides dans l'assiette.

  • Micronutrition : Vitamines, oligoéléments, minéraux, acides aminés.   

  • Choix des aliments, préparation, conservation, cuisson.

  • Nutrition des enfants, adolescents, adultes, femmes fertiles, enceintes et allaitantes, seniors, ménopause et andropause.

  • Drainages des émonctoires.

  • Assainissement du tube digestif.

  • Psycho-nutrition et gestion du stress. 

  • Maladies inflammatoires de l'intestin.

  • Maladies auto-immunes.

  • Alimentation avant, pendant, et après cancer.

  • Maladie de Lyme.